La révolution sera féministe ou ne sera pas !

Echos de l’Assemblée des femmes du FSM de Tunis

Marche Mondiale des FemmesEn hommage aux femmes révolutionnaires du monde arabe, le FSM s’est ouvert ce 26 mars 2013 par l’Assemblée des femmes. L’amphithéâtre qui les accueillait n’avait pas assez d’espace pour contenir l’énergie de toutes ces femmes et hommes venant des quatre coins du monde. Plus de 3000 personnes y ont exprimé leurs revendications, mobilisations et enthousiasme. Des drapeaux, des pancartes, des foulards mais aussi de nombreux t-shirts emplis de couleurs laissaient présager de la multiplicité des luttes menées par toutes ces femmes réunies ce matin-là à Tunis.

Lire la suite

Publicités

«Les Tunisiens ont donné l’espoir qu’un changement est possible…»

Article du journal La Presse du 3 avril 2013

FSM-Tunis 2013 — Des invités livrent leurs impressions

65083

Au terme de ses assises, étalées sur une semaine bien chargée, le Forum socialAu terme de ses assises, étalées sur une semaine bien chargée, le Forum social mondial (FSM) de Tunis, dans sa 12e édition, vient de révéler ses secrets et rendre compte d’une réalité unanimement admise : l’initiative tunisienne d’organiser un tel évènement de grande envergure est aussi salutaire que considérable. D’autant plus que le succès de ce FSM 2013 a bel et bien suscité un large écho favorable. Ce témoignage fort expressif n’a pas émané de l’intérieur du pays, mais plutôt de ses hôtes, venus de tous bords, prendre une position commune contre le capitalisme sauvage et ses effets pervers sur l’humanité tout entière. Un flux massif d’invités qui se sont retrouvés pour la première fois sur une terre arabo-musulmane, celle d’une Tunisie post-révolutionnaire et trois fois millénaire. Ceux-ci ont librement agi et réagi au pluriel et en toute diversité communautaire, sans qu’un seul imprévu de n’importe quel ordre ne survienne. Tout s’est passé dans la joie et la sécurité totale. Ce sont là les révélations les plus saillantes et les impressions profondément ressenties que les protagonistes altermondialistes ont fini par livrer ouvertement au cours d’une conférence de presse tenue, avant-hier matin, à Tunis, par le comité d’organisation du FSM 2013, sous la présidence de M. Moheddine Cherbib.
Les témoins des faits sont, d’ailleurs, les pères fondateurs du forum dans son processus planétaire, sa continuité dans l’espace et dans le temps. A chacun sa propre vision du monde, de l’autre monde possible dont il vient façonner les contours depuis la Tunisie. Ce pays, où tout le monde avait les yeux rivés sur ce qui pourrait se passer comme incident inattendu, en marge du grand meeting, a fait preuve, aux dires de ses invités, de convivialité, de sécurité et d’hospitalité remarquables. Au départ, personne n’a eu la moindre confiance que cette manifestation aussi grandiose aura la chance de réussir. Les craintes d’insécurité se sont emparées de tout espoir d’aboutissement.

Lire la suite

Déclaration Protection sociale de Tunis

FSM 2013 au campus d'Al ManarLes participants réunis dans le cadre de l’assemblée de convergence sur la protection sociale, à Tunis le 30 mars 2013

Après avoir revu les développements sur le plan international à partir de Porto Alegre et les divers forums sur la santé et la protection sociale et sur les impacts des politiques néolibérales pour l’accès à la protection sociale et aux services de santé

Après avoir examiné les initiatives prises par les organisations du système des Nations Unies et par certaines institutions internationales et régionales, politiques et financières en matière de l’accès universel aux services sociaux et en matière du socle de protection sociale,

Lire la suite

FSM Tunis : Déclaration de l’Assemblée dette réunie à Tunis le 29 mars 2013

Stand d'Attac au FSMConsidérant que la dette a été, depuis le XVème siècle, l’instrument historique principal de la colonisation pour spolier, dominer, soumettre, humilier et détruire les peuples et leurs traditions,

Considérant que la dette du Sud a déjà été remboursée plusieurs fois et qu’elle constitue, au Sud comme au Nord, un puissant transfert de richesses du travail et vers le capital,
Considérant que la dette est également le levier fondamental de l’ingérence étrangère et des puissances financières avec la complicité des élites au pouvoir, du viol de la souveraineté des pays, de l’appauvrissement généralisé des peuples et de la régression brutale de leurs droits économiques et sociaux,

Lire la suite

Appropriation sociale et autogestion

A l’initiative de Rouge & Vert (Les Alternatifs), de l’Association pour l’Autogestion (ApA) et de Transform, des ateliers autogérés sur l’autogestion avaient été proposés dès le mois de novembre 2012 en vue de la programmation des activités du FSM de Tunis. Au cours du processus d’agglutination, les trois organisations se sont accordées pour regrouper leur proposition et co-animer ensemble un atelier. La précédente activité sur l’autogestion impulsée notamment par les Alternatifs dans le cadre d’un forum social remontait à 2005 lors du forum social méditerranéen à Barcelone. D’une manière générale, hormis quelques ateliers à Porto Alegre animés par les argentins et les brésiliens en 2003, 2005 et 2006, la question de l’appropriation sociale a été peu présente dans le cadre des forums sociaux mondiaux depuis leur origine. En Europe, l’ampleur de la crise, les politiques d’austérité et les suppressions massives d’emplois dans l’Etat espagnol, en France, en Grèce et au Portugal reposent avec acuité la question de l’appropriation sociale et la récupération par les travailleurs et travailleuses des entreprises qui ferment et plus largement celles de nouvelles pratiques autogestionnaires.

Lire la suite

Un forum dynamique en solidarité avec le processus révolutionnaire tunisien

logo du FSM2013 à TunisLe FSM qui s’est tenu à Tunis du 26 au 30 mars 2013 a été incontestablement un succès, malgré le défi que cela représentait dans le contexte politique actuel deux ans après la révolution du 14 janvier 2011 et la continuation du processus révolutionnaire. La réussite de ce FSM tient autant à l’organisation, qu’à la participation, qu’aux contenus et aux enjeux pour les mouvements sociaux, la population tunisienne et plus largement le monde arabe.

Après les difficultés rencontrées au FSM de Dakar, Tunis est une très bonne édition. Il faut saluer le travail de préparation du comité international et tout particulièrement du comité tunisien qui a permis lors de rencontres régulières (Monastir et Hammamet) de planifier correctement les enregistrements des organisations, des participant-e-s, des ateliers et de leur agrégation. Au total, ce sont 962 ateliers, après agrégations, qui ont été proposés sur tout le campus de l’université El Manar, université symbolique des mouvements étudiants en Tunisie. Les débats se tenaient sur 6 grandes zones réparties par grandes thématiques. Il convient de souligner la publication du programme définitif deux semaines avant le début du forum, programme que l’on pouvait retirer avec les accréditations quatre jours avant le début. De nombreuses banderoles souhaitant la bienvenue aux participant-e-s du FSM ornaient les principales avenues. Dans la ville, l’accueil de la population tunisienne a été très chaleureux et beaucoup exprimaient leur agréable surprise de voir autant de militant-e-s altermondialistes en les interpellant facilement avec un réel désir d’échanges, ce qui n’aurait pas été envisageable sous Ben Ali. Indéniablement, la « révolution de la dignité » aura permis de libérer la parole et de poser avec acuité la question des droits démocratiques. Il convient de souligner une couverture médiatique correcte dans la presse et les télévisions tunisiennes.

Lire la suite